Manon et Opale Fleisheuer, les sourires de Rebecq

Manon et Opale FleisheuerL’année 2015 aura été extrêmement difficile pour le club de Rebecq, dont le sympathique administrateur-délégué, Hugo Batteauw, aura tout de même gardé deux raisons de sourire au moins. Elles s’appellent Opale et Manon Fleisheuer.

Ces deux soeurs de 13 et 11 ans ont livré une superbe saison qui se traduit par une troisième place au classement du Wilson Pro Tennis Tour pour Manon et une treizième pour Opale. Cette dernière (90 victoires en 111 matches) termine également deuxième du critérium Dames IV et cadettes tandis que Manon (91 succès en 104 rencontres) s’impose en -14 II et se classe troisième en minimes.

Alors que leur papa exerce la profession de scaphandrier, elles ont fait surface cette année après avoir fait de la gymnastique avec un certain succès. « Quand Opale a décidé d’arrêter la gym, Manon a suivi. Elles ont voulu faire du foot mais on a préféré qu’elles fassent du tennis », explique Thierry Fleisheuer. « Elles ont débuté en 2014, au moment des interclubs. Opale se débrouillait assez bien (16 victoires en 28 matches) mais Manon n’avait remporté que quatre matches sur vingt-deux. Cette année, Opale a continué à évoluer mais les progrès de Manon sont fulgurants. Elle est plus compétitrice, elle se voit déjà à l’AFT puis à Roland-Garros mais on l’arrête tout de suite. »

Le tennis les passionne au point que, cet été, elles n’ont pas voulu partir en vacances, craignant de perdre leur place au critérium. « Et comme nous ne connaissions pas bien le règlement, nous nous sommes laissés prendre au jeu », dit Thierry.

Actuellement, elles ont 1h30 d’entraînement hebdomadaire dans un groupe de quatre et 1h30 à deux. « Ensemble, à leur grand regret », dit Thierry. « Elles sont plutôt du genre rivales, même en dehors du tennis. Elles ne se sont encore affrontées qu’une fois, au tournoi intime du club, en Dames IV. Opale a eu quatre balles de match mais elle s’est un peu laissée prendre à l’influence, elle a eu pitié de sa soeur et a fini par perdre. Cela ne lui arrivera plus la prochaine fois. »

Et c’est pour bientôt puisqu’elles vont se retrouver en finale du tournoi intime de jeunes au Tennisland.