Hélène Scholsen affronte une ex-top 100 à Óbidos

Alison Van Uytvanck (WTA 138) a frappé un grand coup à Miami (7.669.423 $). Elle a éliminé Elise Mertens (WTA 68) au premier tour des qualifications. Très solide sur son service, la Brabançonne s’est imposée 7-6, 7-6. Un résultat très encourageant après une année de galère.
Ali va affronter au deuxième tour l’Estonienne Anett Kontaveit (WTA 112), qu’elle a battue l’an dernier à Poitiers.
Au premier tour, Yanina Wickmayer (WTA 67) retrouvera la Tchèque Lucie Safarova (WTA 36), qu’elle avait battue ici-même l’an dernier mais qui a pris sa revanche cette année à l’open d’Australie.
Kirsten Flipkens (WTA 85) découvrira l’Américaine Jennifer Brady (WTA 77), victorieuse du 75.000 $ d’Indian Harbour Beach l’an dernier.

Cinq Belges sont au tableau final au Havre (15.000 $), où Elyne Boeykens (WTA 339) fait figure de favorite. Elle affronte cependant au premier tour l’Italienne Martina Colmegna (WTA 593) qui l’avait battue l’an dernier à Gonesse.
Kimberley Zimmermann (WTA 418) tête de série n°3, rencontre la toute jeune française Alice Robbe (16).
Deborah Kerfs (WTA 561), tête de série n°7, est opposée à la Britannique Emily Appleton (WTA 774), demi-finaliste à Medellin l’an dernier.
Klaartje Liebens (WTA 617) retrouve la Française Théo Gravouil (WTA 516), qu’elle a battue cette année à Edgbaston.
Enfin, Catherine Chantraine (WTA 779) affronte l’Espagnole Julia Payola (WTA 815), qui fut 778e mondiale en 2014.

Hélène Scholsen §WTA 449) est tête de série n°2 à Óbidos (15.000 $), où elle rencontre la joueuse locale Maria João Koehler (WTA 754), qui fut 102e mondiale en 2013 et a disputé une finale aux Açores l’an dernier.

Eliessa Vanlangendonck (WTA 728) a choisi Antalya (15.000 $), où elle est opposée à la qualifiée géorgienne Ana Shanidze (WTA 1060), qui l’a battue ici-même l’an dernier.

Michaela Boev (WTA 1041) s’est qualifiée pour le tableau final du tournoi de Heraklion (15.000 $), où elle défiera l’Indienne Karman Kaur Thandi (WTA 553), demi-finaliste à Hong-Kong en décembre.

Photo: Fabienne Gillet